Depuis le 1er janvier 2011, je suis maman. Depuis le 20 mai 2014 je suis deux fois maman. Deux fois mamans pour deux fois d'amour. Deux fois plus de bisous et de calins, deux fois plus de fous rires, de jeux ensemble, de regards presque amoureux. Alors à mes deux deux garçons d'amour, si un jour ils lisent cela, je voudrai dire...

Je voudrais dire merci pour tout ce que vous m'apportez chaque jour, pour chaque instant, pour chaque seconde de temps passé ensemble, pour les grands sourires et les phrases inoubliables.

Je voudrais vous dire que sans être maman, je n'aurai jamais connu le bruit parfois trop matinal des petits pieds qui courent sur le carrelage, les pleurs d'un tout petit qui s'est fait mal et a besoin des bras de sa maman. Je n'aurai jamais connu non plus la fatigue, c'est vrai, ni les nuits sans sommeil, ni les douleurs d'accouchement et les difficultés de l'allaitement. Je n'aurai jamais connu l'angoisse face à un enfant malade. Je n'aurai jamais appris combien c'est dur d'être parent.

Je voudrais vous dire que sans vous, il manquerait quelque chose à ma vie, ce trop plein d'amour, ces passions partagées pour les livres, les voyages, les découvertes. Sans vous, je n'aurai jamais pu faire revivre la part d'enfance qui vit en moi, celle qui aime jouer aux playmobils, chiner des jouets de mon époque pour vous les faire découvrir avec vos yeux brillants. Celle qui adore sentir l'odeur des vieux livres et essayer de deviner ce qu'ils ont vécu avant. Celle qui se pâme devant les anciens dessins animés. Celle qui adore les chansons pour enfants. 

Je voudrais vous dire que sans vous, j'aurai certainement beaucoup moins douté de moi, j'aurai été sûre de mes choix de femme. J'aurai eu une carrière internationale certainement, j'aurai fait de la diplomatie, du journalisme ou de l'humanitaire. Je ne me battrais pas pour perdre mes kilos de grossesse et fermer mes boutons de pantalons. J'aurai un appartement bien rangé, des objets qui restent à leur place et ne se cassent pas. J'aurai du temps pour faire du sport et pour finir rapidement mes projets créatifs. Je pourrais papoter avec mes copines sans être interrompue toutes les cinq minutes. Je pourrai même faire la sieste parfois. Au lieu de ça, je passe tout mon temps libre avec vous et à vrai dire c'est avec vous et votre papa que je passe les meilleurs moments de mes journées. 

Alors voilà, je vous aime. Je vous aime grand comme ça. Comme un aller-retour Terre-Lune. Comme ma vie et plus encore. Comme votre papa aussi. Alors oui, je suis pénible, je ne veux pas que vous avaliez n'importe quoi, ni que vous jouiez au pistolet ou à la bagarre. Je ne veux pas que vous parliez n'importe comment. Je ne veux pas vous faire avaler de médicaments si vous n'en avez pas besoin. (Dites-vous bien que les petits granules et les tisanes ça risque de durer un moment). Je vous fais tester tous les produits Bio que je trouve sympa et je restreint au maximum les dessins animés. Je veux vous donner le meilleur de ce que je suis pour que vous soyiez meilleurs que nous ne sommes. Je veux que vous ayiez tout ce que j'ai eu et même plus. Je veux que vous kiffiez la life et que vous deveniez des hommes épanouis et respectueux d'eux-mêmes et des autres. Je veux tout cela et plus encore. 

Alors bon courage pour supporter encore toutes ces années la mère presque juive que je suis. La mère qui passe ses journées à vous couvrir de bisous, à vous dire "Je t'aime" et à vous tenir la main dès qu'elle le peut. La mère qui aime lire des bouquins sur les pédagogies alternatives, tricoter et regarder Masterchef. La mère qui vous aime à la folie.