J'ai hérité d'un stock de napperons en dentelle d'une finesse extraordinaire.

Seulement, voilà, j'aime le vintage mais pas le vieillot. Ma maison n'est pas vraiment adaptée à accueillir de la déco de mamie, aussi belle soit-elle.

Du coup, j'ai décidé de les teindre. Première tentative, sur les conseils des copines et un peu avec le net - mais alors vraiment un peu - j'ai commencé avec les épices... Bilan, le curcuma fait un jaune magnifique et qui tient très bien. Ceci dit, il est très compliqué d'avoir des couleurs uniformes. Par contre pour les autres couleurs, toutes les tentatives étaient comment dire... ratées. L'hibiscus qui devait donner du rouge a donné du rose-gris tout caca (genre couleur caca d'oiseau malade quoi...), et le reste des épices a donné des couleurs qui n'ont pas tenu au rinçage. Bref, c'était le constat d'un échec cuisant. Donc je me suis mise en quête de teintures pour vêtements. 

En cherchant bien, j'ai enfin trouvé mon bonheur. Des teintures dans toutes les couleurs et assez bon marché (étant donné qu'une pincée suffit presque à avoir une couleur assez intense...on repassera pour les couleurs pastels du coup). Le droguiste (on dit comme ça ?) a même réussi à m'en vendre 5 couleurs différentes. Et on peut même faire des mélanges avec si jamais on veut d'autres couleurs. J'adore.

Et donc je me suis lancée en suivant le mode d'emploi en espagnol (Hola ! hablo espanol)... J'ai d'abord fait chauffer l'eau... Bon n'ayant pas de thermomètre culinaire (le seul de la maison servant à tout autre chose....), j'ai décidé moi même comme une grande quand mettre la teinture dans l'eau (ils disent à 80-90°)...En fait vu que l'eau bout à 100°, j'ai mis la poudre juste avant (oui, car c'est de la poudre). Juste la mesure indiquée. Ou à peu près.

Oui, bon, par contre, les espagnols là faudrait qu'ils m'expliquent où est-ce qu'ils voient du pastel dans les dosages indiqués. Ces méditerranéens, faut toujours qu'ils en fassent des tonnes (quoi ? moi méditerrannéenne ?).

Bref. J'ai donc mis les doses indiquées et j'ai ensuite bien touillé. Puis j'ai ajouté mes napperons, à tout petit feu. 20 minutes. Puis une grosse cuillère de sel par litre d'eau. Touiller encore. Et encore 20 minutes à feu doux. Puis on rince et on fait sécher à plat. Et là, ohhhhh c'est zouli ! Bon, c'est pas pastel du tout mais je vais arriver - peut-être - un jour, à gérer les dosages. Et ce jour-là, le corail promis sur la boîte sera peut être celui que j'obtiendrais (tout rapprochement avec les teintures pour les cheveux de chez nos supermarchés préférés serait dû au hasard). Peut-être quand j'aurai teint 50 napperons. Ceci dit c'est très joli.

IMG_0235

Et là, question qui tue de zhom : "et qu'est-ce que tu vas faire avec tous ces napperons ?".... zzz.... Ouais bon, je ne sais pas encore. Mais ils sont beaux. Et puis j'ai plein d'idées. Des coussins comme le premier que j'ai fait avec le napperons teinté au curcuma. 

 

Ou bien des compositions à mettre au mur. 

Du coup, je me tenterai bien sur du tye and die sur des vieux vêtements pour leur donner une seconde vie. Le problème avec la teinture, c'est que c'est un peu comme l'épilation laser... dès que tu as commencé, t'as envie d'en faire de partout.